Le coeur qui pleure.

J’aimerais faire comme ceux qui disent qu’il ne faut pas leur donner raison. Ceux qui sont assez fort pour continuer à vivre, sans oublier mais sans vivre dans l’angoisse. J’aimerais faire comme si tout allait bien. Comme si je ne pleurais pas du coeur depuis vendredi.

Mais moi, j’ai peur. Et j’ai pas honte de le dire. J’ai peur quand je sors. J’ai peur que ça recommence encore. Et encore. J’ai peur d’aller dormir et de découvrir de nouvelles horreurs en me réveillant le lendemain. J’ai peur qu’on les oublie. J’ai peur de l’avenir. Peur de ce qui suivra. J’ai peur de notre impuissance. J’ai peur de leur douleur. J’ai peur de toute cette tristesse. J’ai peur de la folie. J’ai peur de me dire que cette folie, elle est humaine. J’ai peur pour mes proches. Plus que pour moi enfaite. J’ai peur pour mes futurs enfants. J’ai peur des flèches qu’ils nous ont plantées dans le coeur.  J’ai peur de me prendre la réalité en pleine face. J’ai peur d’ouvrir les yeux. J’ai peur de pas retrouver mon innocence et ma naïveté. J’ai peur qu’ils prennent le dessus. J’ai peur quand je ne pense qu’à ça. J’ai peur d’être égoïste. J’ai peur d’être aussi négative. J’ai peur de me dire que c’était vrai. Que c’était pas un horrible cauchemar. J’ai peur des larmes de tout un pays. J’ai peur des armes. J’ai peur de tout cette violence. J’ai peur pour ceux qui ont tout perdu. J’ai peur de pas retrouver le sourire. J’ai peur qu’ils ait gagné. J’ai peur d’avouer tout ça.

J’ai peur de ce monde.

J’ai à peine 20 ans, et j’ai peur d’avoir autant peur.

Dis la vie, tu crois qu’on surmontera tout ça ?

Je sais qu’on y arrivera, que notre douce France n’abandonnera pas. Qu’il faut continuer à rire, chanter, boire et danser pour eux, qui le faisait si bien. Je sais qu’il ne faut pas être terrorisé et rester positifs, libres et heureux.

Mais j’avais besoin de laisser s’échapper tout ça, de libérez mon petit coeur de toutes ces blessures.

Que tous ces anges, et tout ceux qui ont tellement perdu vendredi dernier reçoivent mes pensées les plus douces …. Je ne vous connais pas mais je vous aimes, je vous aimes comme j’aime notre tendre pays à l’odeur de croissant croustillant .

Et à toi très cher lectrice : je t’aime tout autant ! Remplissons nos vie d’amour, de gentillesse et de paillettes, il y en a bien besoin <3

nothing

2 réflexions sur “Le coeur qui pleure.

Envie de laisser un petit commentaire ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s